Hommage à Julien Gracq

 

" Je me sentais de la race de ces veilleurs chez qui l’attente interminablement déçue alimente à ses sources puissantes la certitude de l’évènement"

Le rivage des Syrtes, p. 35